Archives du blog

Pâte de Nagydobosy sütotok au miel

89c254_00ec8770c3916fbb95d6ea844615b4f4

Ingrédients par personne :

250g de potiron nettoyé, épépiné et coupé en tranches fines (avec la peau), 2 cuillerées à soupe de miel toutes fleurs ou de bourdaine.
            Placer le potiron dans une casserole avec de l’eau à mi hauteur. Couvercler et cuire 25mn à feu moyen en prenant garde à ce que l’eau ne déborde pas. Ensuite ôter la peau et placer la pulpe dans un saladier. Ajouter le miel et mélanger afin que miel et potiron soient bien amalgamés. La conservation de cette pâte dépend de cette opération. Proposer cette pâte sur du pain complet ou de campagne légèrement toasté ou avec des yaourts ou un fromage blanc. Cette pâte mélangée à des œufs et du lait fera un excellent flan. Elle se conserve parfaitement au frais.

Publicités

Vente exceptionnelle de miels

Philippe Cordier, apiculteur à Routot, nous propose une vente exceptionnelle de ses miels de printemps et d’été 2016 le vendredi 9 septembre.

image

Cette année, les miellées n’ont vraiment produit qu’en juillet, et pas partout.

Les miels d’été sont donc bien parfumés, car c’est la ronce et le châtaignier qui ont permis aux abeilles de s’en sortir.
Le miel d’été normal est donc un peu plus fort que d’habitude. Les ruchers à miel d’été doux n’ont pas produit.
Nous proposons également le miel du Landin. Il s’agit d’un miel d’été non identifié (en cours d’analyse) des côteaux ou bords de Seine, à l’arôme très différent de ce qui est proposé d’habitude, et qui est assez corsé.
bon_commande_miel_sept2016

Notez que tous les miels ne sont pas disponibles dans tous les formats de pots.

Merci de bien vouloir me faire parvenir vos bons de commande accompagnés du paiement au plus tard pour le mardi 6/9.

Pour rappel, vous pouvez consulter sur le blog l’article rédigé après la visite de la miellerie en juin dernier.

Bon week-end à tous.

David

Visite estivale chez notre apiculteur

Visite de l’exploitation apicole de Philippe Cordier, à Routot. 4 juin 2016

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Philippe possède 500 ruches, réparties sur une quarantaine de sites entre la Risle et la Seine, dans l’Eure.

Au moment de notre visite, le miel de printemps (colza) est mis en pots.
Philippe nous fait visiter la miellerie, où entrent les cadres garnis de miel et sortent les pots.
La machine à désoperculer sert à retirer l’opercule de cire avec lequel les abeilles scellent les alvéoles contenant du miel.
La centrifugeuse permet d’extraire le miel des alvéoles.
Ensuite le miel, qui contient encore des impuretés solides, et mis à décanter dans des grands bidons. Les impuretés remontent à la surface,  puis le miel est mis en pots.

Nous nous rendons ensuite dans l’un des ruchers de Philippe, situé dans un sous-bois, sous une trouée dans les feuillages. L’équipement de l’apiculteur est de mise, bien que les abeilles ne soient pas très agressives.
Philippe a fait le choix de l’abeille noire, une espèce adaptée au climat du centre et du nord de l’Europe, plutôt que des espèces importées (l’abeille d’Italie est rayée jaune et noire). Cependant, des croisements sont difficiles à empêcher.

La hausse (partie supérieure de la ruche) contiendra le miel prélevé par l’apiculteur. Dans la partie basse de la ruche on trouve le couvain, c’est-à-dire les alvéoles abritant les œufs et les larves. On y trouve aussi des alvéoles contenant du pollen, destiné à l’alimentation immédiate des abeilles.

Philippe doit traiter la majeure partie de ses ruches une fois par an (à l’automne) pour éviter les mortalités dues au varroa, un parasite. Actuellement il utilise une molécule de synthèse pour 45 % des ruches, une molécule naturelle pour 40 %, et 15 % des ruches ne sont pas traitées. Les plus beaux essaims non traités servent à élever des reines afin d’augmenter le niveau de résistance des abeilles à ce parasite (sélection naturelle). Philippe espère baisser chaque année le nombre de ruches traitées avec des molécules  de synthèse et augmenter le nombre de ruches sans traitement.
Bien que le miel de printemps soit déjà en partie dans les pots, il faudra encore patienter avant de goûter le miel de l’année, car la récolte et la mise en pots prennent beaucoup de temps. Il lui reste à créer de nouveau essaims par division, récolter le miel de printemps « fleurs sauvages », puis le miel d’été…

Nous vous donnons rendez-vous en septembre, pour la première vente.

Pain d’épices

Ingrédients pour un moule à cake :

.160g de farine
.160g de miel
.60g de beurre
.1 à 2 cuil. à café d’épices à pain d’épices 
.7g de bicarbonate
.70g de lait
.60g sucre cassonade

Préparation :
Faire préchauffer votre four à 155°C.
Faire fondre votre beurre et le laisser refroidir. Pendant ce temps, faire chauffer le miel à feu très doux, dès qu’il est liquide, le sortir du feu.
Tamisez : farine + épices à pain d’épices + bicarbonate.
Dans un récipient, mélangez : le miel + le lait. Ajouter ensuite le beurre. Puis enfin, les poudres tamisées. Bien mélanger. Terminer en ajoutant le sucre cassonade.
Beurrez et farinez votre moule à pain d’épices. Y verser votre appareil.
Enfourner pour 1 heure de cuisson. Couvrir votre pain d’épices avec une feuille de papier alu s’il colore trop vite.

Conservez votre pain d’épices dans une pièce pas trop chaude, pendant plusieurs jours.

Salade de navet boule d’or aux quatre-épices et noix

image

Ingrédients pour 2 personnes :

2 petits navets « boule d’or » bio
Raisins secs
Cerneaux de noix
Pour la vinaigrette :
1/4 de c. à c. de moutarde de Dijon
Une pointe de couteau de miel liquide
1 c. à c. de vinaigre de cidre
Une pincée de mélange quatre-épices
Sel, poivre
3 c. à c. d’huile de noix

Laver les navets à l’eau en les brossant avec une brosse à légumes. Les éponger puis les détailler en julienne à l’aide d’une mandoline.

Préparer la vinaigrette, assaisonner et parsemer de raisins secs et de cerneaux de noix grossièrement concassés.

Déguster de suite !

Petites carottes à l’orange

Ingrédients :

– 450g de petites carottes

– 65cL de jus d’orange

– 2 c à s de moutarde

– 3 c à s de beurre

– 4 c à s de miel ou de cassonade

– 2 c à s d’estragon frais haché finement ou d’estragon séché

– sel et poivre.

Mettre les carottes dans une casserole avec le jus d’orange, la moutarde et une pincée de sel. Couvrir et cuire à feu modéré en remuant de temps en temps, jusqu’à absorption du liquide. En fin de cuisson poivrer et mélanger.

Dans un poêlon, faire fondre le beurre, ajouter les carottes, le miel (ou cassonade), l’estragon, bien mélanger et cuire pendant 2 mn à feu doux en remuant souvent. Beurrer un plat à gratin muni d’un couvercle, y déposer les carottes, saupoudrer d’un peu de cassonade et cuire pendant 15 mn au four à 150°. On peut ajouter des petits oignons frais aux carottes.

Vente exceptionnelle de miels

ruche

Philippe Cordier, apiculteur à Routot,  nous propose une vente exceptionnelle de miels. La livraison aura lieu le 6 février. Vous aurez l’occasion de rencontrer Philippe qui partagera avec plaisir sa passion.

D’abord apiculteur amateur, il a ensuite découvert l’activité professionnelle en tant qu’ouvrier apicole saisonnier pour sortir d’une longue période de chômage.

Il est ensuite devenu pluri-actif avec une activité apicole à mi-temps et des emplois précaires à côté, et enfin est devenu professionnel à temps complet en 2007. Il n’a jamais acheté d’essaims et a fabriqué l’essentiel de ses ruches.  Ses ruches sont installées dans l’Eure entre le canton de Routot et Honfleur.

Il nous propose donc pour cette vente exceptionnelle 5 miels différents :

 

image bon commande miel fev15

Les commandes sont à me remettre accompagnées du paiement au plus tard pour le 30 janvier soit par voie postale, soit lors de la distribution du 30 janvier !

P.S. : il vous suffit de cliquer sur le tableau et de l’imprimer !

Chapon aux épices et panais rôtis au miel

Ingrédients pour 4 personnes
Chapon (2kg) : 1 pièce
Panais : 5 pièces
Thym frais : 3 branches
Beurre doux : 40 g
Huile d’olive : 2 cl
Miel : 30 g
Moulin à poivre : 4 tours
Sel fin : 4 pincées
Mélange 5 épices : 3 g

Descriptif de la recette :
Pour la farce
Préchauffer le four à 175 °C (th. 5-6).

Saler et poivrer l’intérieur du chapon, puis ajouter la moitié du mélange 5 épices. Badigeonner ensuite toute la peau de beurre.
Installer le chapon dans un grand plat, puis l’enfourner pendant 40 min en l’arrosant régulièrement.

Peler les panais et les couper en quartiers dans la longueur.
Sortir le chapon du four au terme des 40 min de cuisson, puis répartir les panais autour, avec le thym et l’huile d’olive. Saler, puis enfourner de nouveau jusqu’à ce que les panais soient tendres et caramélisés sur les côtés (environ 45 min).
Napper soigneusement les panais de miel, parsemer la volaille du reste d’épices et remettre le tout au four pendant 5 min.

Dresser le chapon dans un plat de service et l’accompagner de la garniture.

Source : atelier des chefs

Navets glacés miel et thym

Pour 4 personnes:
1kg de navets
30g de beurre
2cs de miel
25cl de bouillon de légumes
2 branches de thym
2 feuilles de laurier
sel, poivre

Pelez et coupez les navets en gros morceaux.
Faites les blanchir 5min dans de l’eau bouillante puis égouttez-les et séchez-les dans un torchon.
Faites fondre le beurre dans une cocotte ou une sauteuse.
Ajoutez les navets  puis le miel, le thym et les feuilles de laurier.
Mélangez bien et mouillez avec le bouillon de légumes.
Découpez une feuille de papier sulfurisé  à laquelle vous ferez un trou au centre pour faire une cheminée et laisser la vapeur s’évaporer. La feuille doit être en contact avec les navets.
Laissez cuire à feu doux, à petite ébullition.
Retirez le papier sulfurisé et vérifiez que les navets sont cuits en y plantant la pointe d’un couteau.
Terminez la cuisson à découvert en nappant les navets avec le jus de cuisson pour bien les enrober.
Servez aussitôt.

Source : http://www.invitationsgourmandes.fr

Soupe aux tomates grillées et tuiles au parmesan

Ingrédients pour 4 personnes :

– 1,5 kg de tomates

– 2 c à s d’huile d’olive

– 1 oignon

– 4 gousses d’ail

– 1 pincée d’origan

– miel

– 15 cl de crème

– 20 g de beurre

– 50 cl de bouillon de poule

– 100g de parmesan

– 1 c à s de farine

– sel, poivre

Coupez les tomates en 2, posez les dans un plat (intérieur vers le dessus) avec l’ail non pelé, arrosez d’huile d’olive et mettez au four (grill) à 210 °( th 7) pendant ¾ d’heure ou un peu plus si nécessaire.

Puis laissez refroidir et pelez les gousses d’ail.

Mélangez le parmesan râpé à la farine, et partagez le mélange en 4 tas sur du papier sulfurisé. Mettez au four pendant 10 mn à 180°(th 6).

Faites mijoter l’oignon haché, l’origan, et 2 c à c de miel dans le beurre pendant 5 mn. Remuez, ajoutez les tomates, l’ail et le bouillon de poule, et laissez mijoter 20 mn. Filtrez le mélange dans une passoire, ajoutez la crème et poursuivez la cuisson 2 mn. Salez, poivrez et servez avec les tuiles au parmesan.