5 bonnes raisons de consommer local !

Demandez à vos grands-parents où allaient-ils se ravitailler il y a quelques décennies ?
Ils vous répondront pour la plupart que leur nourriture achetée provenait de leur propre production ou celle de leurs voisins, producteurs locaux. Puis, dans les années 50, période de prospérité en France, les premières grandes surfaces sont apparues. Celles-ci ont permis aux consommateurs d’acquérir une grande variété de produits provenant des quatre coins de la planète. Or, cela implique une multiplication des transports, l’utilisation de produits chimiques en faveur de la conservation des produits, la construction de grandes infrastructures etc. Toutefois, un tel développement n’est pas durable. Voyons alors pourquoi, est-il préférable de privilégier l’agriculture locale au détriment des grandes chaînes alimentaires industrielles ?

Consommer local c’est : consommer des produits de saison et de qualité
Avant tout chers lecteurs, commençons par définir ce qu’est un produit de saison ? En effet, un produit de saison ne sera pas le même en France ou au Chili en plein mois de juillet. Dans cet article, les produits de saison, font référence aux produits disponibles en France, à une certaine époque de l’année. N’hésitez pas à consulter cet article si vous avez quelques doutes sur la saisonnalité des produits.

Reprenons, consommer local c’est donc aussi consommer de saison. Autrement dit, lors de notre virée au marché ou chez notre producteur, ce sont des produits goûtus aux mille saveurs que nous trouverons. En effet, ces différentes denrées alimentaires issues de l’agriculture locale seront vendues à leur stade de maturité et par conséquent, auront été sujettes à moins de traitements que des produits importés. C’est ainsi, notamment, que votre produit local et de saison gagnera davantage en apport nutritionnel.

image

Consommer local c’est : favoriser l’emploi local
Consommer local c’est aussi encourager une économie locale, en soutenant les agriculteurs et producteurs près de chez vous. En effet, vos produits frais présents sur les étals sont à l’origine de futures ressources pour les personnes ayant œuvré à la fabrication de ces aliments. Ces divers revenus alimenteront une dynamique économique en maintenant et créant de l’emploi (production, logistique, vente etc.). Aussi, outre les bienfaits économiques de la sphère locale, c’est une valorisation quotidienne de leur travail et un encouragement de la vente directe « producteur-consommateur« . Autrement dit, à travers la consommation de produits locaux, nous gommons les intermédiaires, tels les industriels et distributeurs qui s’autorisent à prélever sur la valeur de vente du produit final, un pourcentage de marges très onéreux.

Consommer local c’est : Eviter le gaspillage des ressources pétrolières
1500 kilomètres. Voici la distance moyenne parcourue par un produit alimentaire industriel avant d’arriver dans notre assiette. Un chiffre alarmant ! Aux Etats-Unis, l’article alimentaire parcourt entre 2500 et 4000 kilomètres, soit 25 % de plus qu’en 1980. Au Royaume-Uni, en vingt ans, la longueur moyenne du voyage des produits alimentaires a augmenté de 50 %. (Source : colibris-lemouvement.org ). À cela, se rajoutent les nombreuses infrastructures et matières premières que nécessitent, avions, trains, bateaux et camions, pour acheminer ces marchandises dans nos grandes surfaces.

À contrario, notre producteur local aura davantage, tendance à utiliser l’arrière de sa voiture, de sa fourgonnette ou encore de son tracteur pour vous livrer ses produits frais sur une distance moyenne de 40 kilomètres.

Le verdict est sans appel : Consommer local permet une diminution des coûts énergétiques et lutte en faveur de la protection de l’environnement.

Par ailleurs, vous pourrez également constater que ces produits présentent généralement moins d’emballages, ce qui entraîne une économie en cartons et plastiques non négligeables.

Consommer local c’est : un pas vers la décroissance
Soutenir les producteurs locaux de votre région plutôt que se perdre dans de vastes supermarchés où votre regard ne sera où donner ni queue ni tête, est aussi un engagement politique. Refuser d’ « alimenter » l’industrie agroalimentaire, c’est dire NON à la société d’hyper-consommation à laquelle nous sommes confrontés de nos jours. Egalement dans un cadre économique, refuser d’acheter aux supermarchés, eux-mêmes, le reflet de notre société de surconsommation, est un boycott des marques et des grands entrepreneurs investissant dans l’agroalimentaire au dépit de l’environnement.

« Consommer moins, mais consommer mieux »
Consommer local c’est : un instant de bonheur.
Souvenez-vous de votre dernière escapade au marché. N’était-ce pas un réel moment de bonheur ? Une redécouverte de vos cinq sens ? N’était-ce pas appréciable de rencontrer à nouveau le vieux « Paul » qui était sur les bancs de l’école primaire avec vous ? Ecouter ce groupe de musique qui anime le marché ? Se promener avec les enfants et s’amuser avec eux ? Ecouter la vieille qui brade son kilo de poisson ?

Producteurs sur les marchés, Amap, La ruche qui dit oui, ou autres initiatives locales sont autant d’acteurs des circuits courts, où des vraies valeurs sont revendiquées comme, « l’humanisme et l’environnement », au profit du mot « bénéfice » .

« Consommer local, c’est un régal ! »

Source : Little Green Way

Publié le 28 avril 2015, dans Aurélie Mutel. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :