Alimentation durable – Le défi d’une alimentation locale dans les cantines

En Haute-Normandie, grâce à l’association « Les Défis Ruraux », plus de 200 000 repas durables sont servis chaque année dans les cantines scolaires. Plusieurs centaines d’élèves de collèges de Haute-Normandie, ont ainsi la chance de déguster un repas exclusivement préparé avec des produits durables, issus de l’agriculture locale.

Le défi d'une alimentation locale dans les cantines © Cheick Saidou / Min.agri.fr 

Manger local et durable à la cantine en Haute Normandie ? C’est possible grâce à l’association, « Les Défis Ruraux », qui depuis 2004 réalise des diagnostics de durabilité dans les exploitations de la région. Les agriculteurs sont sélectionnés  pour leur engagement en faveur du développement durable – entendu dans ses trois dimensions : environnementale, sociale et économique – puis aidés par l’association pour commercialiser leurs productions dans les cantines scolaires proches de chez eux.

Une aubaine pour Jean-Luc Malhouitre, producteur de légumes d’hiver (carottes, poireaux, pommes de terre, endives pleine terre…) : « il y a quelques années, mes ventes ont eu tendance à diminuer sur les marchés. Intéressés par mon exploitation, les Défis Ruraux sont venus me voir, et m’ont proposé de commercialiser mes produits dans la restauration collective. Ils m’ont aidé à améliorer mes pratiques agricoles – j’ai par exemple diminué les traitements chimiques sur les endives et les ai remplacé par de la lutte biologique – et à livrer mes légumes dans les cantines scolaires. Un avantage réel pour moi, car les livraisons sont plus sûres et se font beaucoup plus vite que sur les marchés ! »

L’association se charge de faire le lien entre les cantines désireuses de mettre en place des menus locaux et durables et les agriculteurs. À l’heure actuelle, une centaine d’établissements scolaires travaillent ainsi avec un panel de 38 agriculteurs, ce qui permet de réaliser chaque année 200 000 repas durables.

défis ruraux / haute normandie

Info + Consommateurs, repérez la marque « Garanti par les Défis Ruraux Depuis 2011, la marque « Garanti par les Défis Ruraux » permet à tous les consommateurs haut-normands de repérer ces produits issus des fermes diagnostiquées, sur les étals des marchés, en vente directe à la ferme, etc. Les agriculteurs porteurs de la marque sont engagés dans une démarche d’approvisionnement local de qualité, garantie par l’association.

Développement territorial

Au collège Auffay où les élèves profitent de cette initiative depuis 3 ans, on considère que proposer ces repas participe à la mission de l’établissement de drainer de l’activité et de l’emploi sur le territoire. L’objectif est très clair : « faire marcher les petits producteurs du coin », explique Karine Vigneux, l’intendante. « Nous avons de très bons produits en Normandie, c’est absurde de faire venir des légumes de l’autre bout du monde, même s’ils sont bio ! ». Le surcoût de ces repas est cependant très important. Au collège Auffay, les repas « Défis Ruraux » coûtent 70% de plus que les repas « normaux » – on passe de 1,40 à 2,40 euros par personne – et ne sont possibles qu’avec la subvention apportée par le Conseil général.

Mais les impacts de ces initiatives sur le tissu économique local sont réels : les exploitations participantes ont en moyenne augmenté leur excédent brut d’exploitation de 14 000 euros depuis le lancement du dispositif en 2004. Et même si les cantines ne peuvent pas se permettre de passer dès maintenant au « tout local », ces opérations leur permettent de prendre de précieux contacts avec les producteurs locaux. « Grâce à cette opération, j’ai gagné énormément de temps. Je sais désormais quels fermiers peuvent m’approvisionner, et je leur passe maintenant régulièrement des commandes, en dehors des repas Défis Ruraux », témoigne ainsi Karine Vigneux.

Voir le reportage vidéo dans la cantine d’un collège en Haute-Normandie

De idées de campagne 3/5 : l’agriculture durable… par France3Haute-Normandie

En savoir plus : www.defis-ruraux.fr

Publié le 24 octobre 2013, dans Aurélie Mutel, et tagué . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :